Saltar para: Posts [1], Pesquisa e Arquivos [2]



...

por Carla Hilário Quevedo, em 26.06.06
Bom em todas as línguas

Prémonition des sages

Car les dieux connaissent l'avenir, les hommes ce
qui arrive et les sages ce qui approche
Philostrate, Sur Apollonios de Tyane, VIII, 7.

Les hommes connaissent le présent.
L'avenir appartient aux dieux,
seuls et pleins possesseurs de toutes les lumières.
De l'avenir, les sages ne perçoivent
que les prémisses. Leur oreille parfois.

aux heures de profonde méditation,
se trouble. La secrète rumeur
des lendemains en marche leur parvient.
Et ils l'écoutent avec respect. Tandis que dans la rue,
dehors, les peuples n'entendent rien.

[1915]

Constantin Cavafis, En attendant les barbares et autres poèmes, traduit du grec et présenté par Dominique Grandmont, Éditions Gallimard, 1999, p. 55. (O meu segundo poema preferido de Kavafis. O preferido chama-se Termópilas.)

Autoria e outros dados (tags, etc)

publicado às 20:30